Comment obtenir l’écolabel européen ou le label « clef verte » pour un camping ?

Publié le : 30 novembre 20225 mins de lecture

Le tourisme vert est en plein essor et de plus en plus de Français privilégient les vacances éco-responsables. Les campings ne sont pas en reste et de nombreux établissements mettent en avant leur engagement pour l’environnement. Les deux principaux labels environnementaux européens pour les campings sont l’écolabel européen et le label « clef verte ». Mais comment obtenir l’un de ces labels ? Voici quelques éléments de réponse.

Présentation du label écologique européen

Le label écologique européen est un système de certification volontaire qui permet aux campings éco-responsables de promouvoir leurs services environnementaux. Pour obtenir ce label, les campings doivent répondre à des critères stricts en matière de gestion des déchets, de consommation d’énergie et d’eau, de protection de la biodiversité et de sensibilisation des clients à l’environnement. Les campings certifiés bénéficient d’une reconnaissance officielle de leurs efforts en faveur du développement durable et peuvent afficher le logo du label sur leurs documents marketing et leurs sites internet.

Présentation du label « clef verte

Le label « Clef Verte » est un label européen décerné aux campings qui respectent l’environnement. Il est attribué par l’Association européenne pour le développement durable des campings et des aires de camping-cars (EEDESCA). Pour obtenir ce label, les campings doivent respecter certaines critères en matière d’environnement, de gestion des déchets, d’économie d’énergie, d’eau et de développement durable.

Les critères à respecter pour obtenir le label écologique européen

Pour obtenir le label écologique européen, un camping doit respecter certaines conditions environnementales. Ces critères concernent la gestion des déchets, l’économie d’eau, l’utilisation d’énergies renouvelables, la protection de la biodiversité et la sensibilisation des campeurs à l’environnement.

Pour être certifié, un camping doit d’abord faire une demande auprès de l’organisme de certification compétent dans son pays. Il devra ensuite réaliser un audit qui vérifiera si le camping respecte bien les critères du label écologique européen. Si c’est le cas, le camping recevra le label et pourra l’utiliser pour promouvoir ses activités.

Il est important de noter que le label écologique européen est un label volontaire. Cela signifie que les campings ne sont pas obligés de le respecter, mais que ceux qui le font sont reconnus comme étant engagés dans la protection de l’environnement.

Les critères à respecter pour obtenir le label « clef verte »

Pour pouvoir prétendre au label « clef verte », il faut respecter un certain nombre de critères. Tout d’abord, le terrain doit être aménagé de manière à respecter l’environnement : il doit y avoir des espaces verts, des haies et des arbres. Les emplacements doivent être spacieux et il doit y avoir une bonne distance entre les tentes, caravanes et autres véhicules. L’établissement doit ensuite disposer d’un certain nombre d’équipements et de services : une aire de jeux pour les enfants, un espace TV, un accès internet, des sanitaires modernes et propres, etc. Enfin, le personnel doit être qualifié et accueillant, et doit sensibiliser les clients au respect de l’environnement.

Les avantages d’obtenir un label écologique pour un camping

L’un des principaux avantages d’obtenir un label écologique pour un camping est la reconnaissance par les clients potentiels que le camping a fait des efforts pour réduire son impact environnemental. En effet, de plus en plus de vacanciers sont conscients des enjeux environnementaux et souhaitent soutenir les entreprises qui font des efforts pour réduire leur empreinte carbone. Les campings qui possèdent un label écologique peuvent donc bénéficier d’une clientèle plus large et d’une meilleure réputation. En outre, les campings qui respectent les critères des labels écologiques peuvent bénéficier de subventions et de aides financières.

Plan du site